Passer au contenu

/ Prix et distinctions

Rechercher

Françoise DAVID

Militante et politicienne

Militante et politicienne, Françoise David s’est consacrée corps et âme à la cause des femmes et des moins bien nantis. Elle s’est engagée activement dans la lutte pour la démocratisation du Québec, contribuant à en faire un lieu offrant plus de justice sociale.

Sensibilisée très jeune par sa mère aux inégalités socioéconomiques, dès l’adolescence elle aide des familles en situation de pauvreté, puis est monitrice dans une colonie de vacances qu’elle dirigera par la suite et qui accueille des enfants issus de milieux défavorisés. En 1969, elle passe six mois au Rwanda en tant qu’enseignante et responsable d'activités parascolaires dans une école secondaire.

Diplômée du baccalauréat en service social de l’Université de Montréal en 1972, Mme David est organisatrice communautaire, puis agente d’information au Centre des services sociaux de Montréal jusqu’en 1986. Elle sera présidente de son syndicat et responsable du comité de la condition féminine de la Fédération de la santé et des services sociaux (CSN) de 1977 à 1984. En 1987, elle devient coordonnatrice du Regroupement des centres de femmes du Québec.

Élue présidente de la Fédération des femmes du Québec en 1994, elle occupera ce poste jusqu'en 2001. C’est à elle qu’on doit notamment la célèbre marche Du pain et des roses en 1995 et la Marche mondiale des femmes contre la pauvreté et la violence en 2000.

Membre de plusieurs groupes communautaires comme le Centre de services sociaux du Montréal métropolitain, elle est aussi active à l’étranger. Ainsi, elle a participé à une mission d'observation non gouvernementale en Irak en janvier 2000. En décembre de la même année, elle a effectué un stage au Mali avec l’organisation de coopération internationale SUCO.

Militante infatigable, elle se joint à l’équipe de l'organisme Au bas de l'échelle pour travailler à une réforme de la Loi sur les normes du travail. En 2002, elle fonde le mouvement citoyen D'abord solidaires et deux ans plus tard elle lance Option citoyenne, un mouvement politique qui fusionnera avec l'Union des forces progressistes en 2006 pour devenir Québec solidaire. Elle sera co-porte-parole de ce parti de 2006 à 2017. 

Candidate aux élections de 2007 et de 2008 dans Gouin, elle est élue députée de cette circonscription provinciale en 2012, puis réélue en 2014. En juin 2016, fait très rare, l'Assemblée nationale du Québec adoptera à l'unanimité son projet de loi no 492 visant à protéger les droits des personnes aînées locataires. Elle quitte la vie politique en janvier 2017 pour des raisons de santé.

Françoise David a reçu le Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne » en 2002. Elle a été faite chevalière de l’Ordre national du Québec en 1999 et est diplômée d’honneur de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal (2004).

Pour son parcours exceptionnel, l’Université de Montréal décerne un doctorat honoris causa à Françoise David.